X
Menu
X

Nouvelles

Pour diffusion immédiate

En soutien aux femmes autochtones victimes d’abus

Le Conseil tribal algonquin annule toutes ses activités à Val d’Or

Kitigan Zibi-Le 29 octobre 2015-La Grand chef du Conseil tribal de la nation algonquine anishinabeg, Mme Verna Polson, a annoncé que l’organisme qu’elle représente ne participera plus à aucune activité dans la ville de Val d’Or en solidarité aux femmes autochtones qui ont fait l’objet d’abus dans cette ville.

Le Conseil tribal devait tenir une rencontre des chefs dans cette ville en novembre, mais vient d’annuler cette réunion pour soutenir le mouvement de boycott annoncé cette semaine par les différents groupes autochtones touchés par les révélations faites à l’émission Enquête à la télévision de Radio-Canada.

« Les chefs et les membres de toutes les communautés algonquines ont été profondément touchés par l’histoire de ces femmes et nous croyons important d’affirmer notre solidarité à l’égard des femmes autochtones qui en sont victimes et des communautés directement concernées » a dit Mme Polson qui soutient la demande d’une enquête publique sur les faits allégués, mais aussi sur l’ensemble des conditions de vie des femmes et des communautés autochtones.

Si les faits allégués portent principalement sur les activités des policiers dans la ville de Val d’Or, Mme Polson estime qu’il existe un climat de racisme et d’ignorance latent à l’égard des peuples autochtones dans plusieurs villes du Québec. « Les communautés autochtones représentent un impact économique important pour les villes et villages établis près de nos communautés et il est nécessaire que la population prenne conscience de cette réalité » souligne-t-elle.

Mme Polson estime nécessaire qu’un dialogue s’ouvre enfin entre la société québécoise et canadienne sur les conditions de vie des communautés autochtones. « Tant que nous ne parviendrons pas à améliorer les conditions économiques de nos communautés, nous nous retrouverons devant des drames comme ceux que nous rencontrons aujourd’hui. » a-t-elle dit en appelant les premiers ministres à faire enfin preuve d’ouverture.

Les communautés algonquines de Kitcisakik, Lac Simon et Pikogan sont établis près de Val d’Or et utilisent fréquemment ce centre de services.

-30-

Source : Georges Lafontaine

819-449-1225

819-334-2923