X
Menu
X

Spiritualité

À la base des croyances des Anishinabeg se trouve la notion de respect. Cela signifie que chaque élément (animal, plante, insecte, roche, etc.) fait partie du cycle de la vie. Chacun à sa raison d'être et mérite autant de respect que n’importe quel autre élément. C’est pourquoi, seules les ressources nécessaires étaient prélevées et des offrandes faites en signe de remerciement (avec du tabac, notamment).  

Un autre élément important du système de croyances est le cercle. Tout se rapporte au cercle. Les saisons forment un cercle, tout comme la vie. Cette croyance se reflétait aussi dans les habitudes de chasse. Ainsi, lorsque les familles se rendaient dans leur territoire de chasse hivernal, elles utilisaient, annuellement, un secteur différent. Elles effectuaient une rotation, pour donner le temps à la forêt de se régénérer et aux espèces de se reproduire.  

Une grande importance était aussi accordée aux rêves et aux visions. Par exemple, le shaman avait des visions lui permettant de savoir où les troupeaux seraient et ainsi déterminer à quel endroit le groupe devrait chasser. Ses visions pouvaient aussi influencer les décisions que le groupe devait prendre pour faire face à l’avenir, notamment en ce qui a trait à l’entrée en guerre du clan. 

Lorsqu’ils atteignaient la puberté, chaque membre du groupe devait s’isoler et partir en quête d’une vision où son nom lui serait révélé ainsi que le nom de son esprit protecteur et son rôle dans la vie (devenir un chasseur, un homme médecine, etc.).