X
Menu
X

Wampum

« Les colliers de wampum sont faits de perles fabriquées à partir de coquillages marins, et ces perles, issues de grains polis, arrondis, puis percés, sont enfilées en rangées pour former des bandes rectangulaires, ou parfois de simples chapelets. La taille du wampum, sa couleur, et les emblèmes créés par l'alternance des grains blancs ou pourpres, ne sont jamais dus au hasard : un collier plus grand et plus large qu'une simple branche avait nécessairement une valeur symbolique plus grande lors des négociations. La couleur blanche signifiait la paix et la vie, le pourpre symbolisait le deuil et le rouge était signe de guerre. Pour les Amérindiens, le wampum véhiculait la voix et la parole, il avait pour but d'affirmer ou de valider de manière ritualisée le message transmis. Ayant récité la proposition qui accompagnait chaque collier, l'orateur posait celui-ci aux pieds de l'interlocuteur. Si le wampum était accepté, cela signifiait que le message serait pris en considération et qu'il y aurait une réponse positive, elle-même soutenue par un autre collier. Mais le wampum, et donc le message, pouvait être immédiatement rejeté. En 1698, par exemple, Frontenac refusa un collier iroquois qui l'invitait à renvoyer les otages et prisonniers qu'il détenait. » (Havard, 1992, p. 23)